dilluns, 29 de setembre de 2014

« Ulysse dans la boue », mémoire d’un républicain espagnol exilé. Présentation du lñivre de Jaume Grau Casas édité par MH Meléndez, "Ulysse dans la boue".


Presentación en Montolieu este sábado 27 (donde hubo un campo del que disfrutó en el verano de 1939), del libro de mi abuelo, "Ulysse dans la boue" (Ulises en el fango), compilado. Trabajado u traducido (con cierta ayudita por mi parte) por Marie-Hélène Meléndez, hija y nieta de españoles por parte de padre y de madre respectivamente (o al revés), catalanes y castellanos.
A veure quan s'animen a treure'l en català (jo el tinc)
A ver cuándo se animan a sacarlo en castellano (yo lo tengo).


http://montolieu.blogs.lindependant.com/archive/2014/09/28/ulysse-dans-la-boue-memoire-d-un-republicain-espagnol-exile-199032.html


28.09.2014



 Marie Helene Melendez article.JPGL’association AVEC et Geneviève Villan ont reçu à la bibliothèque du village, samedi 27 septembre, Marie-Hélène Meléndez, médecin, auteure de travaux de recherche sur l’exode espagnol de 1939, portant notamment sur les réfugiés lors de leurs déplacements, suivi de leur enferment forcé dans les camps français dont celui de Montolieu situé à l’emplacement des bâtiments de l’ancienne usine jouxtant la Manufacture Royale au fond de la rue des Pyrénées.
Plaque commémorative républicians exilés article.JPG
 Ces camps ont enfermé séparément hommes, femmes et enfants, mutilés et « gueules cassées » de la Guerre d’Espagne, suivis d’autres sujets qualifiés d’« indésirables » : Gitans, puis Allemands, Polonais, Russes, Hongrois, Italiens, Grecs et Belges, juifs pour la plupart.
M-H. Meléndez a présenté Ulysse dans la boue de Jaume Grau, un intellectuel républicain espagnol, interné dans divers camps notamment audois, après la Retirada de 1939 ; livre paru chez Mare Nostrum qu’elle a préfacé et traduit remarquablement.
  Jaume Grau ne cessera d’écrire durant les 5 ans de sa détention. Période durant laquelle il sera transféré neuf fois depuis Argelès, Bram, Montolieu, jusque dans le Lot-et-Garonne.
Véritable chronique de la faim tenace, de la perte, de l’absurdité, ce magnifique ouvrage fait découvrir la tragédie, la réalité des conditions matérielles, ainsi que des solidarités locales qui ont assuré la survie d’êtres humains traversant l’une des périodes les plus sombres de l’histoire en Europe.
À l’issue de sa conférence et des lectures de Geneviève Villan, M-Hélène Meléndeza dédicacé cet ouvrage historique et poétique, il est en vente au musée des arts graphiques.
C’est un livre que l’on doit acquérir absolument !


19:40 Publié dans ConférencesCultureEvènements | Lien permanent |
__________________________