dissabte, 13 de juny de 2015

Francia rinde homenaje a los guerrilleros españoles en el 70 aniversario de la derrota del nazismo.



Publicado el 8 jun. 2015

El día 6 de junio del 2015 se llevó a cabo en Prayols-Ariege-Midi Pyrénées (France) la tradicional ceremonia de homenaje a los guerrilleros españoles con la presencia de las autoridades civiles y militares de Francia y España.






http://www.ariegenews.com/ariege/communes/2015/91049/prayols-hommage-et-reconnaissance-pour-les-guerilleros.html

Prayols: hommage et reconnaissance pour les Guérilleros

© midinews 2015
Samedi 6 juin la traditionnelle cérémonie s’est déroulée en présence des autorités civiles et militaires en cette année qui commémore le 70e anniversaire de la Victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie.

Étaient présents, les deux députés ariégeois Frédérique Massat et Alain Fauré, Marc Carballido pour Conseil Régional, Norber Meler président de la communauté de communes du pays de Foix et maire de Foix et des élus du Conseil Départemental, majorité départementale et ESA09.

Cette commémoration est célébrée depuis 1982, à Prayols, le premier samedi du mois de juin, au pied du monument national aux Guérilleros espagnols dans leur lutte pour la Libération de la France.

Le monument est l’œuvre de Manolo Valiente. En 1994, François Mitterrand et Felipe Gonzalez (chef du gouvernement espagnol) sont venus s’y recueillir.

«C’est la première année qu’il y a autant d’élus pour cette manifestation annuelle. Serait-ce lié au climat de notre époque actuelle ?» constate Janine Pascal présidente de l’association Résistance, Mémoire et Fraternité (RMF).
Ne pas laisser souffler le vent de l’oubli
Ont pris la parole Pepita Leon, présidente l’AAGEF, FFI des Pyrénées Orientales (Amicale des Anciens Guérilleros Espagnols en France, Forces Françaises de l’Intérieur), Francis Laguerre, maire de Prayols, Tony Martinez, président du Comité d’Animation Centre d’Investigation et d’Interprétation de la Mémoire de l’Espagne républicaine, Adolfo Pastor Monleon, président de la Gavilla Verde, Benjamin Bono Aguilar, administrateur de El Ateneo Republicano Español de Bélgica (AREB), Joseph Gonzales Ocaña, secrétaire national de l’AAGEF-FFI, Jordi Palou-Loverdos, directeur du Memorial Democràtic, représentant de la Généralité de Catalogne et Nathalie Marthien, Préfet de l’Ariège.

Les différents intervenants ont salué le courage de ses hommes et femmes, souvent jeunes, qui ont combattu le franquisme en Espagne et sont venus en France continuer la lutte contre les fascismes.

Mais les descendants de ces héros ont peur que souffle le vent de l’oubli et que les noms de ceux qui se sont battus et sont tombés pour la liberté disparaissent à jamais.

Certains combattants, en 2015, n’ont toujours pas été reconnus pour leurs actes de bravoure et d’héroïsme.

Le maire de Prayols rappelle que les hommages à l’action des Guérilléros ne sont pas fréquents et que nous devons célébrer tous ceux qui ont combattu pour nos droits d’hommes et des femmes libres. «Les événements d’il y a cinq mois nous rappellent que la lutte pour la défense de droits et nos libertés doivent mobiliser notre vigilance quotidienne et notre engagement permanent».

Le préfet de l’Ariège souligne la part importante de l’histoire de la résistance espagnole dans le département de l’Ariège. «Beaucoup sont morts pour la France, nous ne devons jamais l’oublier»

Plusieurs dépôts de gerbes ont clôturé la cérémonie puis une formation de musiciens et chanteurs a entonné le chant des partisans, l’hymne des Guérilleros, l’Himno de Riego et le refrain de la Marseillaise.