dijous, 3 de setembre de 2015

Muere Chartles Farreny a los 66 años. Le 1er Septembre dernier, Charles Farreny s’est éteint, à l’âge de 66 ans.



http://www.laviequercynoise.fr/le-president-du-conseil-departemental-annonce-le-deces-de-charles-farreny_6286/





Le président du Conseil Départemental annonce le décès de Charles Farreny (version complétée)

« Le Lot perd un homme de grande conviction », déclare Serge Rigal.

02/09/2015 à 18:10 par La Rédaction




Décès de Charles Farreny
Décès de Charles Farreny
“C’est avec beaucoup de tristesse que j’apprends le décès de Charles Farreny, élu de Montcuq. Porté par un idéal fort, Charles Farreny n’a jamais cessé de défendre un développement harmonieux de son territoire, au service des femmes et des hommes qui y vivent. Tout au long de sa vie, il s’est investi avec beaucoup de conviction en faveur de l’intérêt général, animé par une grande générosité dans son engagement.
Ce décès intervient la même semaine que celui d’un autre élu très engagé dans le sud du Lot : Christian Molinié, agriculteur et adjoint au maire de Sauzet, également très apprécié. En mon nom, les élus du Département s’inclinent devant la mémoire de ces deux élus et présentent leurs sincères condoléances à leur famille.”
Serge Rigal, président du Département du Lot
Charles Farreny s’en est allé.

Le 1er Septembre dernier, Charles Farreny s’est éteint, à l’âge de 66 ans.

Toute sa vie, ce fils de Républicains espagnols arrivés en France en février 1939, a maintenu vivante la flamme de la mémoire de cette période de notre Histoire, rappelant le rôle qu’ont pu jouer ces espagnols dans la Résistance française, dans le Sud-Ouest, après avoir combattu contre les troupes de Franco, dans le livre “L’affaire Reconquista”, écrit avec son frère Henri. Il y a un an, en août 2014, Charles Farreny, après plusieurs années de recherche, est parvenu à découvrir le vrai nom de Mosquito, “Salavdor Estrada” républicain espagnol fusillé à Lamagistère, le 16 août 1944, après être parti du château de Charry, à Montcuq. Son nom est désormais inscrit sur sa tombe, située à Montcuq, et sur la stèle érigée en son souvenir, à Lamagistère.
L’autre combat mené par Charles Farreny fut l’écologie, au travers de la création, en 1990, de l’association “Quercy Blanc Environnement”. Avec ses amis de l’association, il est parvenu à faire annuler, par les autorités, le projet de ligne aérienne THT en Quercy. En 2011-2012, cette association a réussi, avec d’autres, à protéger le patrimoine naturel lotois, en s’opposant à l’exploration du gaz de schiste. Plus récemment, Charles Farreny, à la tête de “Quercy Blanc Environnement”, encourageait la production d’énergies renouvelables.
Charles Farreny, ancien professeur de mathématiques, fut par ailleurs conseiller municipal durant plusieurs mandats, avant d’être adjoint au maire de Montcuq, en charge de la culture, auprès de Daniel Maury puis de Guy Lagarde, où il a contribué à multiplier les expositions artistiques en la mairie et à la Tour. Lors des dernières élections municipales de mars 2014, il fut tête de la liste “Vivre ensemble à Montcuq”, à la suite desquelles il fut élu conseiller municipal (d’opposition) et délégué communautaire.
Malheureusement, Charles Farreny n’a pu mener à bien son combat contre la maladie. Chacun de nous gardera l’image d’un homme bon, généreux, respectueux, avec des convictions.
Charles Farreny nous manquera, manquera au Quercy Blanc.
La Vie Quercynoise adresse ses plus sincères condoléances à son épouse, à sa fille et son gendre, ainsi qu’à toute sa famille et à ses amis.

Didier Quet

La Rédaction