dimarts, 24 de febrer de 2015

> Des étrangers antifascistes, antinazis et républicains en Provence. Gilberto Bosques (1892 - 1995), un engagement en action


http://www.museedelaresistanceenligne.org/expo.php?expo=76&sstheme=749

"GILBERTO BOSQUES (1892 - 1995), UN ENGAGEMENT EN ACTION"

Gilberto Bosques Saldivar, né le 20 juillet 1892, à Chiautla de Tapia, État de Puebla, au Mexique, participe à la révolution mexicaine et au congrès de l’État de Puebla dont il devient député. En 1938, il dirige le journal El Nacional, puis, peu avant la guerre, il est nommé consul général en France par le président Lazaro Cardenas.
En 1940, les services du consulat sont transférés en zone dite « libre » à Marseille, 164, bd de la Madeleine, puis 15, cours Joseph Thierry. En application de l’accord conclu entre le gouvernement de Vichy et les Etats-Unis du Mexique, les services de Gilberto Bosques accordent de nombreux visas aux républicains espagnols et aux participants aux brigades internationales. Des centaines d’entre eux peuvent ainsi quitter Marseille par bateaux.
Toute l'action de Gilberto Bosques en France, puis dans d'autres capitales, a pris appui sur les conceptions d'un droit international capable de faire contrepoids - et parfois contre-feu - à des pouvoirs nationaux portant atteinte aux droits et à la liberté de leurs peuples au nom d'un prétendu "intérêt supérieur du pays", souvent invoqué au service de leurs calculs et de leur puissance. Gilberto Bosques a affirmé la nécessaire primauté d'un droit supranational, condition de l'édification et de la survie d'une société mondiale qui soit aussi une humanité solidaire. Sa conviction profonde peut s'exprimer dans la formule suivante : " Il faut parfois sortir de la légalité pour entrer dans le droit... Quel droit ? Le droit des Hommes à la liberté. "
Après l’occupation de la zone libre en novembre 1942, Gilberto Bosques, sa famille et le personnel du consulat sont assignés à résidence en France, puis, au début de l’année 1943, en Allemagne. Tous peuvent regagner leur pays, en mars 1944, à la faveur d’un échange avec des Allemands emprisonnés au Mexique.
Gilberto Bosques Saldivar poursuit, après la guerre, une carrière diplomatique comme ambassadeur du Mexique. Il décède le 4 juillet 1995, à l’âge de 103 ans.

Gilberto Bosques Saldivar, born on July 20th 1892 in Chiautla de Tapia, Puebla State, Mexico, participated in the Mexican Revolution and the Puebla State congress, for which he was a deputy. In 1938, he managed the El Nacional newspaper, then, just before the war, he was appointed Consul General in France by President Lazaro Cardenas.
In 1940, the consulate services were transferred to the “free” zone in Marseille, first in 164 boulevard de la Madeleine and then to 15 cours Joseph Thierry. In anticipation of the agreement reached between the Vichy government and the United States of Mexico, the consulate headed by Gilberto Bosques, granted visas to many Spanish republicans and participants of the International Brigades; insuring that hundreds of them could flee Marseille by boat.
After the free zone was occupied in November 1942, Gilberto Bosques, his family and consulate personnel were assigned to house arrest in France, then at the beginning of 1943, in Germany. All of them could return home in March 1944 when an agreement was made to exchange them for Germans imprisoned in Mexico.
Gilberto Bosques Saldivar succeeded, after the war, in a diplomatic career as a Mexican Ambassador. He died on July 4th1995 at the age of 103 years old. 
Auteur(s) : Associations MUREL et PROMEMO
Source(s) : 
Traduction : Gabrielle Ciceri