dilluns, 7 de novembre de 2016

De la CREUSITUDE d’un « texte »…Raymond Cubells, président de l’Amicale des Anciens Internés Politiques et Résistants du camp de concentration du Vernet d’Ariège.



De la CREUSITUDE d’un « texte »…

Lors de l’inauguration du centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation de Varilhes, le 20 octobre, je me suis arrêté sur le « texte » consacré au camp de concentration du Vernet d’Ariège, dont je préside l’Amicale. 
J’ai lu ce texte une fois, j’ai compté les lignes, 7, j’ai compté les phrases, 3… 

…à la prétention de résumer l’histoire du camp de concentration le plus répressif de France à ces 3 phrases misérables qui n’expliquent RIEN ! 

J’en ai lu des textes approximatifs sur le camp de concentration du Vernet d’Ariège, mais de ce niveau-là, jamais ! Ce « texte » semble être un vulgaire copier-coller d’un site Internet. Si le copier a bien fonctionné, le coller est tronqué & lamentable. 

J’ai d’abord ressenti un manque de respect profond pour toutes les personnes internées &/ou déportées. 
J’ai aussi été abasourdi que le « conseil scientifique d’un centre d’histoire » ose afficher ce « texte » sans daigner prendre contact avec notre Amicale. Certes Varilhes se situe à 18 millions de millimètres du Vernet d’Ariège, la distance peut paraître vertigineuse ainsi exprimée, mais nous avons un site Internet www.campduvernet.eu très documenté et consulté depuis les 5 continents, mais visiblement le « conseil scientifique » ne l’a pas fait. Enfin « j’espère » parce que s’il l’a consulté & qu’il en a retiré ce « texte » alors c’est à désespérer, & s’il ne l’a pas consulté, c’est peut-être parce que ce « centre d’histoire » n’a pas de site Internet & il a dû se dire que le PETIT MUSÉE du Vernet ne pouvait donc pas en avoir… 

Mon DERME s’est donc hérissé à la lecture de ce « texte » de Malheur Extrêmement Réducteur & Dégoulinant d’Erreurs grossières & incompréhensibles. 

Nonobstant, notre mission est la transmission de l’Histoire & de la Mémoire de ce camp de concentration du Vernet d’Ariège. Donc fidèle à nos engagements irréfragables inscrits dans nos statuts, nous allons adopter une attitude constructive. 

Dans un premier temps, je communique à mon carnet d’adresses ce message, car « Me taire, en tant que président de cette Amicale vénérable, je ne puis. ». Je sais que des personnes de ce « conseil scientifique » recevront ce message & que des dents vont grincer. Mais peu me chaut ! Il fallait y penser avant d’écrire ce « tissu d’âneries » comme me l’a gentiment écrit mon ami Guy. 
Ensuite je pense que le « conseil scientifique » nous contactera rapidement. 
Rapidement parce que je m’en veux d’avoir attendu l’inauguration de ce « centre d’histoire ». J’aurais dû y aller le jour de son ouverture. Je demande donc aux personnes qui ont lu ce « texte » de m’excuser de n’avoir pas réagi plus vite. 
Car bien entendu, je demande instamment au « conseil scientifique » de voiler ses inepties au plus tôt. Je vais communiquer via notre site Internet & afficher dans notre musée ce mail & ses pièces jointes. 
Si des personnes veulent réagir, c’est possible par mail à l’adresse suivante amicale@campduvernet.eu ou directement par courrier à : Conseil scientifique du centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation, avenue des Pyrénées 09120 Varilhes. Je veux bien une copie des courriers. 

Dans un deuxième temps, je transmets au « conseil scientifique » deux textes : une version courte de 200 mots & une version longue. Ces deux textes écrits, avec concentration, donneront une bonne base de travail & permettront la rédaction d’un texte qui permettra aux visiteuses/visiteurs de comprendre ce qui s’est passé dans ce camp de concentration du Vernet d’Ariège. 
Car nous n’avons qu’une envie bien entendu, c’est d’aider le « conseil scientifique ». 

Si vous le souhaitez, vous pourrez lire en pièce jointe les deux textes que nous avons écrits & le texte du « conseil scientifique ». 
Nos deux textes retracent l’histoire des quelques 30 000 personnes internées & des 4 679 déportées en 26 convois. Les internés représentaient 70 nationalités des 5 continents. 

Dans un troisième temps, je propose comme me l’a demandé madame la/le maire de VARILHES de prêter notre exposition « Le camp de concentration du Vernet d’Ariège » au « centre d’histoire ». 

Dans un quatrième temps, je peux faire une conférence-vidéo suivie d’un débat dans le magnifique auditorium du « centre d’histoire ». Pourquoi ne pas terminer par une Auberge Espagnole Républicaine ? 

Nous invitons, bien sûr, les membres du « conseil scientifique » à une visite guidée de nos lieux d’Histoire & de Mémoire inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques & Sites le 1er décembre 2015. Visualiser les vestiges permet de mieux appréhender ce qu’a été ce camp de concentration. 

Voilà mon ressenti, mes réflexions & mes propositions. 

Une question : Comment faut-il faire pour faire partie du « conseil scientifique » ? 

Je suis, nous sommes, dans l’attente d’une réponse. 

Moi, c’est Raymond Cubells, président de l’Amicale des Anciens Internés Politiques et Résistants du camp de concentration du Vernet d’Ariège, amicale@campduvernet.eu . 

LE 6 NOVEMBRE 2016 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Texte "Amicale..." (version longue):


Texte "Amicale..." (version courte):



Texte Conseil Scientifique: