divendres, 9 d’octubre de 2015

1939: il est bien question de CAMPS DE CONCENTRATION français Colaboradores: Philippe Pif (propietario) y Josep Alert-Puig.



https://www.facebook.com/philippe.pif.7/media_set?set=a.691952107602649.100003635995709&type=3


1939: il est bien question de CAMPS DE CONCENTRATION français

Colaboradores: Philippe Pif (propietario) y Josep Alert-Puig
Actualizado hace 11 horas
Este Album fotos de documentos variados (muchos mas de 120) para demostrar a algunos « ciegos », que no quieren saberlo, que Si, en 1939 habia Campos de concentracion franceses para republicanos españoles (son pruebas).... Ces documents officiels ou pas, de sources et de natures variées, font foi: les papiers ministériels et administratifs de 1939, la presse d'époque, les cartes postales, les documents privés, les dessins ou peintures (...) citent bien les "Camps de concentration" français... Soyons précis et rigoureux : avant 1939, l'accueil des vagues d'arrivées fut différent et certains documents le prouvent ( ici la lettre d'avril 1938 -1938- au préfet de Tarbes que signe Beltran -El Esquinazau- chef de la 43ème division républicaine de la "Bolsa de Bielsa" en Pyrénées aragonaises). Les réfugiés républicains de Bilbao, du Pays Basque, du Haut Aragon ont donc bénéficié d'un tout autre accueil que celui subi par les 2 dernières vagues, les plus massives. Pour ces centaines de milliers de réfugiés venant de Catalogne (en janvier-février 39) puis de Madrid et du Centre ( la plus tardive), ce furent bien les "CAMPS DE CONCENTRATION" pour "indésirables". Les documents joints l'attestent. Heureusement, en 39 il y eut tout de même quelques individus, quelques syndicats ou partis, quelques maires dont celui du village de Gavarret (Voir sa lettre à un Sous Préfet du Gers) qui firent encore preuve de solidarité et humanité, mais le gouvernement français ... NON ! … ….............................. Philippe Guillén, 24 /09/ 2015!